Paroisse Saint Paul du Rhône
Paroisse Saint Paul du Rhône


[ Thêmes abordés ]
Etoile-sur-Rhône
 

Histoire du village...

Etoile fut habitée dés le Néolitique (4000 ans avant Jésus Christ), le bourg fut d’abord appelé Stella "le carrefour" .

Située sur un grand itinéraire historique de l’Europe, des Gaulois et des Celtes ont traversé la commune. A l’époque de la Pax Romana qui voit la création de Valence, des propriétés romaines sont dispersées dans la campagne étoilienne, des agencements et des voies en témoignent. Le hameau de la Paillasse est un relais important de la Via Domitia, une borne milliaire est encore visible indiquant la distance depuis Valence : 6000 pas. Plusieurs vestiges indiquent une présence humaine ininterrompue.

Des pierres de chancel, découvertes au prieuré St Marcellin témoignent de sa construction dans les années 900 ; ce prieuré abrite actuellement la communauté Emmaüs.

Le nom d’Etoile apparaît pour la première fois en 1090. On trouve d’abord dans les textes la mention de "Ecclesia de Stella", église d’Etoile, puis vers 1157 "castrum de Stella", évoquant un lieu fortifié. En 1258, apparaît le terme de "burgum de Stella", c’est à dire le bourg d’Etoile.

JPEG - 14.6 ko
Dessin de Notre-Dame d’Etoile

L’Eglise Notre Dame, classée monument historique fut édifié à la fin de la pèriode Romane en pierre d’Etoile, elle est remarquable par ses procédés architecturaux peu fréquents. Le texte de la Charte des Franchises exemptant les étoiliens d’impôts en 1244 est gravé sur le tympan nord de l’Eglise.

L’époque Renaissance vit la construction du Château St Ange perché sur un côteau en face du Château des Poitiers...... De nombreuses demeures étoiliennes, remarquables, datent aussi de cette époque.

Il est possible qu’en 1499, dans la nuit du 31 décembre, Diane de Poitiers soit née à Etoile ...
Le 29 novembre 1789, la première Fédération des Gardes Nationnaux à eu lieu à Etoile. Un monument commémoratif en pierre bleue de Chomérac est élévé en 1893.

Un parcours historique ludique, vous permettra de découvrir de façon originale le patrimoine architectural étoilien.


Patrimoine bâti...

- Petite visite guidée du village  :

Etoile abrite un patrimoine remarquable, dont certains monuments sont classés. Le village entier est protégé comme site depuis le 9 mai 1972.

- Le CHATEAU des POITIERS :

C’est au début de la Féodalité qu’aurait été construit le premier donjon d’Etoile, une seconde tour fut construite vers la fin du 13éme siècle. D’un trés bel appareil, le château est bâti en pierres de taille, il est vaste et fait l’admiration de ses visiteurs : François 1er en 1516 et Charles IX 1564. C’est peut être dans ce château, que serait née le 31 décembre 1499 Diane de Poitiers ...
Le Parc du Château, ouvert au public, donne une vue panoramique du village et une vue d’ensemble sur la Vallée du Rhône et les montagnes ardéchoises.

- L’EGLISE  :

JPEG - 14.7 ko
Entrée de Notre-Dame d’Etoile

Classée monument historique dés 1908, elle fut édifiée aux 12éme et 13éme siècles. Notre Dame d’Etoile est contruite dans la pierre ocre dite d’Etoile, de style Roman tardif elle est d’une architecture assez complexe et peu habituelle pour la région.

Les six châpiteaux extèrieurs de style corinthien, sont admirables et on en trouve des semblables à Saint Jean à Valence ou à la cathédrale de Die. Son portail nord abrite la Charte des Franchises.

Notre Dame d’Etoile a subi de nombreuses transformations au 17éme et 18éme siècle essentiellement au niveau du clocher.

- La CHARTE des FRANCHISES  :

Son texte est rédigé en latin sur une plaque de marbre blanc veiné de gris dominant le portail nord de l’église. C’est l’une des trois chartes lapidaires conservées dans le département avec celle de Crest et celle de Montélimar. Le 21 février 1244, Aymar de Poitiers accorde aux habitants d’Etoile "liberté et franchise la plus entière de tout impôt, levée, taille ou réquisition". L’acte est certifié par dix témoins dont quatre chevaliers.


- La MESURE à GRAIN :

C’est l’une des rares conservées dans la Drôme. Au Moyen Age une halle jouxtait l’église, le seul témoin de ce passé est la mesure à grain. On y mesurait les quantités en sétier (1/2 sétier), et quarte (1/4 de sétier). Un planche de bois la rasière fermait l’orifice où l’on pouvait verser alors le grain et le mesurer. La valeur du sétier variait suivant les régions et les communes, celui d’Etoile valait 73,06 litres.

- La FONTAINE COUVERTE  :

C’est l’un des plus anciens monuments d’Etoile. Sous une imposante voûte en plein cintre, elle témoigne de l’hydrologie mais aussi du niveau de la rue au Moyen Age. Les fontaines et points d’eau sont trés nombreux dans le village.

- La CHAPELLE des PENITENTS  :

La Confrérie des Pénitents Blancs fut fondée en 1704 et dissoute en 1928. Le prêtre en était le chef. La chapelle élevée au début du 18éme siècle servit de salle de réunion aux amis de la Liberté de 1794 à 1804. Elle est aujourd’hui le siège régional de l’association Jeunesse et Recontruction qui organise des chantiers de rénovation par des jeunes venus du monde entier. Ce sont eux qui ont rénové le bâtiment à partir de 1975.

- La PLACE de la FEDERATION  :

Le monument à la fédération rapelle un des temps forts de l’histoire du village : le 29 novembre 1789, les gardes nationaux des 17 communautés des environs de Valence se réunissent au hameau de la Paillasse. Un projet de fédérer toutes les gardes nationales françaises est voté. 119 gardes nationaux prêtent sermon genou à terre. Cette assemblé, la premiére du genre en province, est considérée par les historiens comme le point de départ qui aboutit à la fête de la Fédération à Paris le 14 juillet 1790.
Inauguré en 1893 par le ministre de la justice de l’époque et par M. Emilie Loubet, futur président de la République, le monument en pierre bleue de Chomérac témoigne de cet épisode glorieux de l’histoire du village.

- Le Prieuré St Marcellin :

JPEG - 25 ko
Le Prieuré Saint Marcellin

A 1,5 km au sud-est du village, l’ancien prieuré St Marcellin présente les éléments habituels d’une église mère : site isolé en campagne, occupation antique, présence d’un cimetière. La découverte de fragments de sculptures carolingiennes prouvent l’existence d’un sanctuaire dés la fin du 9éme siècle. Au 13éme siècle, il dépendait de l’abbaye de St Chaffre, située à quelques kilomètres du Puy en Velay. On ne sait si le prieuré eut à souffrir des guerres de religion, en 1677 ses bâtiments sont en bon état. Peu à peu cependant Saint Marcellin n’est déjà plus qu’une simple exploitation agricole : il ne reste plus que le curé, son vicaire et un sacristain qui font le service religieux dans l’église Notre Dame.
En 1789, le prieuré tombe en ruines.
Les bâtiments ont été racheté au début des années 1970 par les compagnons d’Emmaüs.


Personnages importants

Au fil des siècles, Etoile a donné le jour ou a accueilli plusieurs personnalités remarquables, parmi elles :

- Bertrand d’Etoile qui fut évêque de Die (1223).
- Diane de Poitiers (1499 - 1566) selon la tradition elle serait née à Etoile en 1499 et y aurait passé les premières années de sa vie. Maîtresse de Henri II, elle est duchesse du Valentinois en 1548. Un seul séjour à Etoile paraît assuré, en 1565 : le 29 septembre, elle est marraine de baptème d’un enfant d’Etoile. Dans son testament daté de 1564, elle lègue 500 F à l’Hotel Dieu du village.

Les hameaux d’Etoile

La Paillasse, route fréquentée dés l’époque Romaine, est encore aujourd’hui un lieu de transit essentiel puisque traversé par la nationale 7. Une borne milliaire y subsiste portant une inscription latine dédiée à Antonin le Pieux et indiquant 6000 pas depuis Valence. Au 17éme siècle, le hameau abritait un relais de poste important.

Les Josserands, au centre de la plaine d’Etoile, hameau groupé autour d’une charmante place bordée de platanes. Le Rhône, tout proche, innonde parfois certaines terres lors de ces crues gigantesques. Toutefois c’est un risque qui diminue aujourd’hui grâce à la construction des digues de Cholet et de Chastagnon.






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP