Paroisse Saint Paul du Rhône
Paroisse Saint Paul du Rhône


Journée de prière pour les défunts (2 novembre)
 

Quelle est l’origine de la "Journée de prière pour les défunts" ?

Pour que la Toussaint, le 1er novembre, garde son caractère propre et qu’elle ne soit pas une journée des morts, Odilon abbé de Cluny, vers l’an 1000, impose à tous ses monastères la commémoraison des défunts par une messe solennelle le 2 novembre.

Le pape Benoît XV (+1922) a étendu à toute l’Église la possibilité de célébrer trois messes le 2 novembre en demandant de prier pour les nombreux morts de la guerre

Visite au cimetière le jour de la Toussaint (1er novembre)

Comme le 2 novembre n’est pas un jour férié, alors que le 1er novembre est férié, c’est le jour de la Toussaint que beaucoup de gens vont au cimetière et cela les conduit à penser que ce 1er novembre est la commémoraison des défunts.

C’est donc dans l’après midi de la Toussaint, que l’on va au cimetière se recueillire et déposer des fleures, particulièrement des chrysanthèmes, sur les tombes des êtres chers. On nettoie les tombes de sa famille. Cette tradition semble dater du milieu du 19eme siècle. Dans certains pays, comme la Guadeloupe, on allume des bougies que l’on met sur les tombes. Au Mexique on offre de la nourriture aux morts.

Le jour de la Toussaint certaines paroisses font un accueil au cimetière et proposent un texte de prière.

La messe de la journée de prière pour les défunts

Le jour liturgique de prière pour les défunts n’est pas la fête de la Toussaint, mais le lendemain le 2 novembre.

Les personnes ayant connu un deuil pendant l’année sont invitées particulièrement à participer à cette célébration. Beaucoup de paroisses envoient une lettre personnelle d’invitation aux familles qui ont participé aux obsèques d’un des leurs au cours de l’année.

Au moment de la prière universelle, on nomme les défunts de l’année et chaque famille peut apporter un cierge qu’elle allume au cierge pascal. C’est un geste symbolique de la foi en la résurrection des morts par la participation à la résurrection du Christ.

Pourquoi faut-il prier pour les défunts ?

Nous prions pour nos défunts, car ils ont besoin d’une purification pour être pleinement avec Dieu. On se représente souvent le purgatoire comme un lieu de souffrance où les pécheurs restent un certain temps en punition de leurs péchés avant d’aller au ciel. Cette représentation d’une punition dans un lieu et dans un temps n’est pas bonne. Le terme purgatoire signifie que pour pouvoir rencontrer Dieu pleinement, l’homme pécheur a besoin d’une purification. C’est l’amour de Dieu qui nous purifie. Cette purification est éprouvante. Nous serons sauvés, mais comme à travers un feu, dit St Paul (1Co 3/15)

Notre prière peut aider les défunts, dans leur épreuve de purification, en vertu de ce qu’on appelle "la communion des saints". La communion des saints c’est la communion de vie qui existe entre nous et ceux qui nous ont précédés. Il y a, dans le Christ, un lien mutuel et une solidarité entre les vivants et les morts. La prière pour les défunts existait déjà dans l’Ancien Testament : "Judas Macchabée fit faire ce sacrifice expiatoire pour les morts, afin qu’ils fussent délivrés de leurs péchés (2 Mac 12/46)

Quelles sont les différents mots par les quelles on désigne la fin de la vie et ceux qui sont mort ?

- Le Trépas : évoque le passage à une autre vie ; poétique et peu usité.
- Le Décès : évoque le départ de la vie humaine. Selon m’étymologie décéder signifie s’en aller.
- La Mort : présente quelque chose d’affreux. Contrairement au trépas et au décès, la mort se dit aussi des animaux.
- Les Trépassés sont partis ailleurs.
- Les Défunts ont achevé et accompli leur vie.
- Les Morts ne sont plus.


Source : http://cybercure.cef.fr





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP