Paroisse Saint Paul du Rhône
Paroisse Saint Paul du Rhône


L’évènement de la Pentecôte
 

Que nous apporte la participation à la fête de la Pentecôte ?

La fête de la Pentecôte nous rappelle le rôle de l’Esprit saint dans le monde alors qu’on n’y pense pas souvent. La pentecôte, qui est la fête de la venue de l’Esprit, est une fête qui peut nous donner un certain dynamisme spirituel. Elle nous faire prendre conscience de l’action de l’Esprit en nous et de la dimension spirituelle de la vie chrétienne. Elle nous invite à ne pas la réduire la vie chrétienne à une morale et elle nous donne un autre regard sur l’existence humaine.

De plus la Pentecôte peut nous faire réfléchir à notre confirmation qui ne nous laisse souvent pas beaucoup de souvenir. Et si nous n’avons pas été confirmé, nous pouvons nous poser une question.

La décoration de l’église et les ornements rouges attirent notre attention.

Que s’est-il passé le jour de la Pentecôte ?

Le Livre des Actes des apôtres (2,1-13) rapporte l’évènement qui s’est passé au Cénacle à Jérusalem, en l’an 30 ou 33 de notre ère, le jour de la fête juive de la Pentecôte, 50 jours après la résurrection du Christ. "Quand le jour de la Pentecôte fut arrivé, ils (les apôtres) se trouvèrent tous ensemble. Tout à coup survint du ciel un bruit comme celui d’un violent coup de vent. La maison où ils se tenaient en fut toute remplie ; alors leur apparurent comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler d’autres langues".

Quel est la signification de cet événement de la Pentecôte ?

Le récit fait état "d’un grand bruit" venu du ciel, d’un "violent coup de vent" et de "langues de feu" et qui se posent sur chacun des apôtres. Un bruit, comme celui d’un violent coup de vent et le feu symbolisent la présence de Dieu ; ils sont une manifestation de la puissance divine, C’est le renouvellement de la théophanie du Sinaï dont la Pentecôte juive est la commémoration.

.Si le feu symbolise la présence divine, les langues de feu qui se divisent au-dessus des têtes des apôtres indiquent la descente sur eux de l’ Esprit de Dieu. Elles symbolisent le don fait à chacun d’eux pour le rendre apte à annoncer, avec une langue de feu, l’Évangile à tous les hommes.

Le récit fait ensuite mention du don des langues que reçoivent les apôtres et les disciples pour leur permettre d’annoncer la Bonne Nouvelle de l’Évangile à tous les hommes, à toutes les nations. On peut y voir une réponse à l’épisode de la Tour de Babel : les peuples divisés se retrouvent ainsi unis lorsque l’Esprit Saint se manifeste.

Comment la Pentecôte est-elle représentée dans les icônes ?

Les premières représentations de la Pentecôte ressemblaient à celle de l’Ascension, s’en distinguant seulement par les langues de feu posées au-dessus de la tête des apôtres.

L’icône de la Pentecôte représente la venue de l’Esprit Saint sur les apôtres. En haut de l’icône un demi-cercle représente le ciel d’ou partent des rayons de lumière déversant des langues de feu sur les apôtres.

Les apôtres sont assis en demi cercle, Pierre et Paul au sommet. Entre Pierre et Paul une place vide celle du Christ. St Paul n’étant pas présent à l’évènement de la Pentecôte, l’image a un sens doctrinal plutôt qu’historique : elle exprime la mission des apôtres d’enseigner toutes les nations

En bas, sous le banc sur le quel sont assis les apôtres, est représenté dans un lieu obscur un vieillard avec une couronne sur la tête. Il tient un drap supportant douze rouleaux de parchemin. Ce vieillard représente le monde sans foi et les rouleaux la Parole de Dieu que les apôtres doivent annoncer au monde.

Sur certaines icônes slaves du XVI° ET XVII° siècle, Marie se trouve à la place vide entre Pierre et Paul.

Comment la Pentecôte est elle représenté dans la peinture occidentale ?

La peinture occidentale n’a pas le caractère doctrinal de l’icône ; elle ne montre pas la mission d’évangélisation des apôtres.

Généralement, les rayons de lumière et les langues de feu parent d’une colombe symbolisant l’Esprit comme au baptême de Jésus. Parfois la colombe est remplacée par la main de Dieu, et dans ce cas, les rayons de feu de l’Esprit proviennent des doigts écartés.

Il n’y a pas, comme dans les icônes, la place vide du Christ. Dès le XIANG siècle, Pierre est au centre des apôtres. A partir du XIV°siècle, c’est Marie qui est dans cette position centrale ; elle est le personnage principal de la peinture.

A partir du X siècle, la Pentecôte est liée à la Trinité : le Père et le Fils sont représentés dans un nuage lumineux au-dessus de la Vierge et des apôtres.


Source : http://cybercure.cef.fr





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP