Paroisse Saint Paul du Rhône
Paroisse Saint Paul du Rhône


L’office du Jeudi Saint
 

La messe du Jeudi saint

La messe du Jeudi saint a lieu le soir. C’est la messe "en mémoire de la Cène du Seigneur". Le chant par excellence du Jeudi saint est "La nuit qu’il fut livré" (C3).

- Les lectures de la messe

La première lecture est le récit de la Paque juive (Exode 12,1-14). L’agneau pascal immolé et mangé au cours du repas de la Paque par les familles d’Israël préfigure le Christ agneau de Dieu immolé sur la croix qui enlève les péchés du monde.

La deuxième lecture "Le repas du Seigneur" (1 Cor,11,23-26) est le plus ancien récit de l’institution de l’eucharistie. "J’ai reçu du Seigneur, dit St Paul aux Corinthiens, ce qu’a mon tour je vous ai transmis.

Évangile : Le lavement des pieds (Jean 13,1-15). Ce geste symbolique du lavement des pieds a d’abord une signification de service mutuel dans l’humilité. Jésus s’est fait "serviteur" et il nous invite à l’imiter "C’est un exemple que je vous ai donné, ce que j’ai fais, faites le vous aussi". Nous devons tous être serviteur des autres. - Ce geste a aussi une signification de purification ; Jésus dit en effet à Pierre "Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi"

- Le lavement des pieds

Après la lecture de l’Évangile et l’homélie, le prêtre qui préside l’eucharistie lave souvent à la manière de Jésus les pieds de quelques personnes. Ce peut être des représentants de la communauté. On choisit parfois des enfants pour exprimer le service des plus petits. Aux JMJ de Toronto, 12 jeunes symbolisaient les 12 apôtres. C’est aux pieds de chacun de nous que Jésus s’est abaissé. Le geste du lavement des pieds a une grande force symbolique s’il est fait en silence.

Le lavement des pieds peut se faire aussi en dehors de la messe.

Le dépouillement de l’église et le silence des cloches

On procède au dépouillement des autels, nappes et ornements et on voile les croix et les statues de l’église. Ce dépouillement évoque la situation de Jésus qui dans sa passion et sa mort est dépouillé de tout.

Depuis le gloria de la messe du Jeudi saint jusqu’au gloria de la messe de la vigile pascale, devant la mort de Jésus c’est le silence des cloches. Elles carillonneront joyeusement pour annoncer la résurrection.

La procession au reposoir et la veillée d’adoration

A la fin de la célébration, le Saint-Sacrement est retiré de l’église jusqu’a la veillée pascale. L’eucharistie est transportée solennellement en un lieu que l’on nomme "reposoir" et qui traditionnellement est décoré de fleurs et de luminaires, mais actuellement souvent plus dépouillé. L’eucharistie est conservée pour la communion du Vendredi saint.

On est invité à se recueillire et à adorer le Saint Sacrement en méditant en silence l’agonie de Jésus dans la solitude du jardin des oliviers à Gethsémani. On répond à son appel "Veillez et priez". Ce temps d’adoration permet de veiller avec le Christ Jésus dans la nuit du Jeudi saint. Il y a aussi une tradition qui invite à lire à haute voix le dernier entretien de Jésus avec ses disciples (Jean 13,31 - 17,26)

Le Jeudi saint et les prêtres

Selon St luc (22,19) et St Paul (1 Cor 11,25), après avoir donné son corps et son sang à ses apôtres, Jésus leur dit "Faites ceci en mémoire de moi". Cette mission donnée aux apôtres de célébrer l’eucharistie est confiée aussi aux prêtres. Le Jeudi saint est considéré comme la fête des prêtres.

Le pape adresse chaque année une lettre aux prêtres. En 2002 elle portait sur la réconciliation, en 2003 sur l’eucharistie.


Source : http://cybercure.cef.fr





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP