Paroisse Saint Paul du Rhône
Paroisse Saint Paul du Rhône


La fête de Pâques (Pâques juive, Pâques byzantine et Pâques catholique)
 

Easter sunday (en Anglais),
Ostern (en Allemand),
Paasdag (en Hollandais),
Pascua (en Espagnol),
Pascoa (en Portugais)

La Pâque juive

La Pâque Juive (Pessah en hébreu) commémore la libération du peuple juif de l’esclavage qu’il subissait en Égypte, elle est appelée aussi fête des azymes ou fête des pains sans levain. Elle commence au soir du 14 Nissan dernier jour avant la pleine lune qui suit l’équinoxe de printemps et dure 8 jour du 15 au 22 Nissan qui est le premier mois de l’année selon la Bible. Selon le rituel au temps de Jésus, le repas pascal était préparé à la fin de l’après midi du 14 Nissan. On ne pouvait consommer du pain fermenté pendant les 7 jours qui suivaient. Chaque famille devait immoler au temple un agneau.

Quelle est l’origine de la fête chrétienne de Pâques ?

La fête chrétienne de Pâques trouve des racines dans la fête juive de la Pâque. Les chrétiens ont reconnu dans la mort et la résurrection de Jésus l’accomplissement de ce que préfigurait la sortie d’Égypte : la libération du mal et de la mort et l’entrée dans la vie donnée par Dieu.

La première célébration de la résurrection fut la célébration hebdomadaire de chaque dimanche. La fête annuelle de Pâques avec la vigile pascale n’apparut qu’ensuite, dès le second siècle. Les Églises d’orient célébraient Pâques le 14 Nissan des juifs commémorant ainsi le jour de la mort de Jésus. A Rome, on célébrait Pâques le dimanche jour de la Résurrection.

Au concile de Nicée (en 325), toutes les églises se sont mises d’accord pour se distinguer des juifs et pour que la Pâques chrétienne soit célébré le dimanche qui suit la pleine lune (14 Nissan) après l’équinoxe de printemps.

Comment est fixée actuellement la date de la fête de Pâques ?

Pâques est une fête mobile dont la position n’est pas fixée par le calendrier civil.

Selon des règles établis au IV e siècle, par le concile de Nicée en 325, on célèbre Pâques le dimanche qui suit la pleine lune de printemps. L’équinoxe de printemps étant le 21 mars, Pâques est au plus tôt le 22 mars et au plus tard le 25 avril.

Cependant à cause de la réforme du calendrier, les chrétiens d’orient ne célèbrent pas Pâques a la même date que les chrétiens d’occident, car ils ont gardé le calendrier Julien. Les chrétiens d’occident (catholique, anglican, protestant...) ont adopté la réforme du calendrier promulguée par le pape Grégoire en 1582 (calendrier grégorien)

La pâques byzantine : déroulement de la célébration

Le samedi a minuit à l’heure des matines, on distribue des cierges aux fidèles. Ils viennent allumer leur cierge. On sort de l’église en procession avec la croix et les icônes et on fait le tour de l’église.

Pendant la procession, celui qui a la charge des lampes ferme les portes de l’église et y demeure seul. Il allume toutes les lampes et les cierges et fait brûler de l’encens.

La procession arrive devant les portes fermées. Devant la porte le prêtre lit dans l’évangéliaire le récit de la résurrection (Marc 16/1-8) et encense.

On ouvre alors les portes et la procession pénètre dans l’église tout illuminée. Le prêtre s’adresse aux croyants "Christ est ressuscité" et les gens répondent "Ressuscité en vérité". Les deux chœurs chantent la psalmodie. Pendant le chant de chaque ode, le prêtre encense toute l’église.

A la fin des prières liturgiques et des chants, le prêtre tenant l’évangéliaire se tient devant les portes du sanctuaire. On vient baiser l’évangile. Le baiser de paix terminé, on lit l’homélie pascale de saint Jean Chrysostome.

triduum pascal

Beaucoup de gens ont tendance à considérer le dimanche de Pâques en lui-même, alors qu’il fait partie d’un ensemble "La Pâques chrétienne" qui va du Jeudi saint à la nuit du samedi au dimanche

Jeudi saint

Le triduum pascal commence par la messe du soir du Jeudi saint faite en mémoire de la Cène au cours de la quelle Jésus institua l’Eucharistie. On lit le récit de la Pâque juive avec l’agneau pascal (Exode 12,1-14), puis le texte de St Paul sur le repas du Seigneur (1 Cor. 11,23-26) et l’Évangile du lavement des pieds (Jean 13,1-15) Pendant cette lecture, le célébrant lave souvent devant l’autel les pieds de quelques fidèles.

Après la célébration, l’eucharistie est transportée solennellement en un lieu que l’on nomme "reposoir" ou l’on peut se recueillire en méditant l’agonie de Jésus à Gethsémani et son appel "Veillez et priez".

Vendredi saint

Le Vendredi saint, on célèbre la passion et la mort de Jésus sur la croix spécialement lors de l’office de l’après midi. Au cours de cet office, qui ne comporte pas de célébration eucharistique, on écoute "La passion de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Jean". Puis on vient avec amour vénérer la croix de Jésus. L’office se termine par la communion avec les hosties qui ont été consacrées la veille.

Dans l’après midi à trois heure on peut faire le chemin de croix en suivant Jésus depuis sa condamnation par Pilate jusqu’à sa mort sur la croix.

Le samedi saint est un jour de silence et d’attente. La célébration de la résurrection commence le samedi soir à la Veillée Pascale.


Source : http://cybercure.cef.fr





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP