Paroisse Saint Paul du Rhône
Paroisse Saint Paul du Rhône


Les évènements du Jeudi Saint
 

Que nous apporte la participation à la fête du Jeudi saint ?

La liturgie de l’eucharistie du Jeudi saint est d’une particulière solennité et d’une grande gravité. Nous revivons le dernier repas de Jésus avec ses disciples et aussi son agonie au jardin des oliviers, son arrestation et l’abandon de ses disciples. Le Jeudi saint est un temps exceptionnel d’intimité avec Jésus.

Dans beaucoup d’églises on est invité a communier au sang du Christ. C’est l’occasion de ressentire profondément l’amour du Christ qui a donné sa vie pour nous. Souvent des adultes font leur première communion le Jeudi saint.

L’usage fréquent d’une grande table dans la nef de l’église évoque fortement le repas de la Cène : on est rassemblé autour du Christ dans une certaine intimité. La modification du cadre habituel fait sentire le caractère exceptionnel de la célébration.

Le geste du lavement des pieds est impressionnant. Il nous met en cause personnellement. La liturgie du Jeudi saint nous concerne au plus intime de nous-même.

Que nous disent les Évangiles sur les évènements du Jeudi saint ?

Les Évangiles synoptiques (Mt26,17 - 29, Mc14,12 - 25, Luc22,7 - 23) racontent que le premier jour des Azymes ou l’on immolait la Pâque, Jésus a envoyé ses disciples préparer le repas pascal. Puis le soir venu tandis qu’ils étaient à table, après avoir annoncé la trahison de Judas, Jésus leur a donné son corps et son sang, "le sang de l’alliance qui va être rependu pour une multitude".

L’Évangile de St Jean raconte qu’avant la fête de la Pâque, sachant que son heure de mourir était venue, Jésus au cours d’un repas lava les pieds de ses disciples. Puis il leur expliqua son geste : "Si donc je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. Car c’est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi comme moi j’ai fait pour vous". Puis il annonce que Judas le livrera.

On constate ainsi que les synoptiques rapportent l’institution de l’eucharistie, mais non le lavement des pieds. Inversement St Jean raconte le lavement des pieds, mais il ne parle pas de l’institution de l’Eucharistie. Ils ont en commun l’annonce par Jésus de sa mort et de la trahison de Judas. Il semble aussi qu’il y ait une difficulté historique concernant le calendrier de la fête de la Pâques et des Azymes.


Les récits évangéliques

Le récit des évangiles synoptiques (Marc 14,12-25)

- Mc 14:12
Le premier jour des Azymes, où l’on immolait la Pâque, ses disciples lui disent : " Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour que tu manges la Pâque ? "

- Mc 14:13
Il envoie alors deux de ses disciples, en leur disant : " Allez à la ville ; vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau. Suivez-le,

- Mc 14:14
et là où il entrera, dites au propriétaire : "Le Maître te fait dire : Où est ma salle, où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples ?"

- Mc 14:15
Et il vous montrera, à l’étage, une grande pièce garnie de coussins, toute prête ; faites-y pour nous les préparatifs. "

- Mc 14:16
Les disciples partirent et vinrent à la ville, et ils trouvèrent comme il leur avait dit, et ils préparèrent la Pâque.

- Mc 14:17
Le soir venu, il arrive avec les Douze.

- Mc 14:18
Et tandis qu’ils étaient à table et qu’ils mangeaient, Jésus dit : " En vérité, je vous le dis, l’un de vous me livrera, un qui mange avec moi. "

- Mc 14:19
Ils devinrent tout tristes et se mirent à lui dire l’un après l’autre : " Serait-ce moi ? "

- Mc 14:20
Il leur dit : " C’est l’un des Douze, qui plonge avec moi la main dans le même plat.

- Mc 14:21
Oui, le Fils de l’homme s’en va selon qu’il est écrit de lui ; mais malheur à cet homme-là par qui le Fils de l’homme est livré ! Mieux eût valu pour cet homme-là de ne pas naître ! "

- Mc 14:22
Et tandis qu’ils mangeaient, il prit du pain, le bénit, le rompit et le leur donna en disant : " Prenez, ceci est mon corps. "

- Mc 14:23
Puis, prenant une coupe, il rendit grâces et la leur donna, et ils en burent tous.

- Mc 14:24
Et il leur dit : " Ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui va être répandu pour une multitude.

- Mc 14:25
En vérité, je vous le dis, je ne boirai plus du produit de la vigne jusqu’au jour où je boirai le vin nouveau dans le Royaume de Dieu. "

- Mc 14:26
Après le chant des psaumes, ils partirent pour le mont des Oliviers.

Traduction de la Bible de Jérusalem


Le récit de l’Évangile de St Jean (13, 1 - 20)

- Jn 13:1
Avant la fête de la Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde vers le Père, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’à la fin.

- Jn 13:2
Au cours d’un repas, alors que déjà le diable avait mis au cœur de Judas Iscariote, fils de Simon, le dessein de le livrer,

- Jn 13:3
sachant que le Père lui avait tout remis entre les mains et qu’il était venu de Dieu et qu’il s’en allait vers Dieu,

- Jn 13:4
il se lève de table, dépose ses vêtements, et prenant un linge, il s’en ceignit.

- Jn 13:5
Puis il met de l’eau dans un bassin et il commença à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge dont il était ceint.

- Jn 13:6
Il vient donc à Simon-Pierre, qui lui dit : " Seigneur, toi, me laver les pieds ? "

- Jn 13:7
Jésus lui répondit : " Ce que je fais, tu ne le sais pas à présent ; par la suite tu comprendras. "

- Jn 13:8
Pierre lui dit : " Non, tu ne me laveras pas les pieds, jamais ! " Jésus lui répondit : " Si je ne te lave pas, tu n’as pas de part avec moi. "

- Jn 13:9
Simon-Pierre lui dit : " Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! "

- Jn 13:10
Jésus lui dit : " Qui s’est baigné n’a pas besoin de se laver ; il est pur tout entier. Vous aussi, vous êtes purs ; mais pas tous. "

- Jn 13:11
Il connaissait en effet celui qui le livrait ; voilà pourquoi il dit : " Vous n’êtes pas tous purs. "

- Jn 13:12
Quand il leur eut lavé les pieds, qu’il eut repris ses vêtements et se fut remis à table, il leur dit : " Comprenez-vous ce que je vous ai fait ?

- Jn 13:13
Vous m’appelez Maître et Seigneur, et vous dites bien, car je le suis.

- Jn 13:14
Si donc je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres.

- Jn 13:15
Car c’est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi comme moi j’ai fait pour vous.

- Jn 13:16
En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni l’envoyé plus grand que celui qui l’a envoyé.

- Jn 13:17
Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites.

- Jn 13:18
Ce n’est pas de vous tous que je parle ; je connais ceux que j’ai choisis ; mais il faut que l’Écriture s’accomplisse : Celui qui mange mon pain a levé contre moi son talon.

- Jn 13:19
Je vous le dis, dès à présent, avant que la chose n’arrive, pour qu’une fois celle-ci arrivée, vous croyiez que Je Suis.

- Jn 13:20
En vérité, en vérité, je vous le dis, qui accueille celui que j’aurai envoyé m’accueille ; et qui m’accueille, accueille celui qui m’a envoyé. "

- Jn 13:21
Ayant dit cela, Jésus fut troublé en son esprit et il attesta : " En vérité, en vérité, je vous le dis, l’un de vous me livrera. "

- Jn 13:22
Les disciples se regardaient les uns les autres, ne sachant de qui il parlait.

- Jn 13:23
Un de ses disciples, celui que Jésus aimait, se trouvait à table tout contre Jésus.

- Jn 13:24
Simon-Pierre lui fait signe et lui dit : " Demande quel est celui dont il parle. "

- Jn 13:25
Celui-ci, se penchant alors vers la poitrine de Jésus, lui dit : " Seigneur, qui est-ce ? "

- Jn 13:26
Jésus répond : " C’est celui à qui je donnerai la bouchée que je vais tremper. " Trempant alors la bouchée, il la prend et la donne à Judas, fils de Simon Iscariote.

- Jn 13:27
Après la bouchée, alors Satan entra en lui. Jésus lui dit donc : " Ce que tu fais, fais-le vite. "

- Jn 13:28
Mais cela, aucun parmi les convives ne comprit pourquoi il le lui disait.

- Jn 13:29
Comme Judas tenait la bourse, certains pensaient que Jésus voulait lui dire : " Achète ce dont nous avons besoin pour la fête ", ou qu’il donnât quelque chose aux pauvres.

- Jn 13:30
Aussitôt la bouchée prise, il sortit ; il faisait nuit.

Traduction de la Bible de Jérusalem


Le repas pascal, le Séder, au temps de Jésus ?

Les évangiles synoptiques racontent que la veille de sa mort "le premier jour des Azymes ou l’on immolait la Pâque" Jésus a mangé la Pâque avec ses disciples. En quoi consistait ce repas pascal ?

Il commémorait la libération du peuple juif de l’esclavage qu’il subissait en Égypte. Au cours de ce repas rituel, appelé Séder, chacun devait boire quatre coupes de vin qui avait une valeur symbolique à différents moments de la célébration. Celle ci était minutieusement réglée et comportait entre autre la lecture des textes du rituel de la fête (Haggadah) et le chant des psaumes appelé Hallel. Au cours de ce chant, le président prenait les pains, les rompait et les distribuait aux convives. On mangeait l’agneau pascal avec des morceaux de pain azyme. On buvait alors la coupe de bénédiction, puis on entonnait la fin du Hallel. Une dernière coupe clôturait le repas.

C’est pendant ce repas pascal que Jésus a donné à ses disciples le pain et la coupe de vin en leur disant : "ceci est mon corps, ceci est mon sang". Après le chant des psaumes (Hallel), ils partirent pour le jardin des oliviers.


Source : http://cybercure.cef.fr





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP