Paroisse Saint Paul du Rhône
Paroisse Saint Paul du Rhône


[ Thêmes abordés ]
Pour la paix en Palestine et Israël

Forte affluence à la rencontre inter-religieuse...

L’initiative inter religieuse lancée par les communautés catholiques, juives, musulmanes et protestantes du secteur de LIVRON / LORIOL pour écouter les pèlerins de retour du voyage à Jérusalem a connu un très vif succès.


 

C’est devant plus de 200 personnes que le Père Guy BOISSONET, modérateur de la Paroisse Saint Paul du Rhône, accueille, au nom des quatre communautés, les participants : "Le chemin de la Paix où nous sommes engagés est souvent dur, caillouteux, pour nos frères de là-bas et pour nous. Mais nous voulons voir, entendre, partager leurs souffrances, rencontrer les artisans de Paix…Les religions monothéistes se veulent actives pour parvenir à un vrai dialogue pour la paix... Oui, que la violence fasse place à l’amour, à la paix".

Cette introduction situait l’enjeu de la soirée. Les pèlerins venaient rendre compte de leur voyage et des dialogues qu’ils avaient noués pendant leur séjour à Jérusalem. Le courage, l’audace et la conviction de ces messagers de la paix ont été appréciés par le nombreux public car ils ont su dépasser leurs peurs pour s’engager dans ce Moyen Orient en plein conflit ouvert et porter un signe d’espoir.

L’appel pour la Paix en Palestine et Israël lancé par l’hebdomadaire Témoignage Chrétien (TC) a recueilli un soutien massif au plan national. Philippe CLANCHE, journaliste à TC, Nicole FABRE, pasteur et des laïcs de Drôme/Ardèche sont venus témoigner de leurs découvertes.

JPEG - 23.9 ko
Mobilisation nationale
Des centaines de gens ensemble
pour la paix

Ce voyage organisé au plan national a rassemblé 200 pèlerins de toute confession. Les diapositives projetées témoignent de la souffrance de ce peuple et en même temps la soif de dialogue pour qu’il ne soit pas oublié. L’Evêque SABBAG a lancé cet appel aux pèlerins : "Venez nous voir. Nous avons besoin de votre présence pour nous soutenir. Nous avons besoin de vous entendre dire que vous êtes avec nous sur ce chemin de la Paix. Venez en pèlerins. Je suis prêt à vous accueillir. Vous êtes porteurs de paix. Défendez la justice et la paix. Vivons des rapprochements entre nous". Ce cri est entendu. Un nouveau voyage est programmé en Novembre prochain. De nombreux inscrits étaient présents dans la salle municipale qui écoutaient attentivement tous ces témoignages. Le silence est l’ennemi de la paix quand il est synonyme d’indifférence et d’oubli.


JPEG - 19.8 ko
Fresque en Palestine
Tout le monde rêve
d’un monde meilleur

Un échange fort intéressant s’instaure entre le public très divers et les pèlerins. Aux côtés de chrétiens, musulmans et juifs, des non croyants participent activement au débat avec différents vécus. Des militants d’associations comme France-Palestine- Solidarité, Union Juive pour la Paix apportaient leurs expériences : "Le tableau de la vie, là-bas, est plus dur que celui que vous montrez... J’ai perdu 27 membres de ma famille... Il faut voir le vécu quotidien. Toute injustice crée la violence chez l’autre", disait un intervenant. Le Pasteur Nicole Fabre, forte de ses découvertes, exprime les raisons de son nouveau départ : "Le vécu là-bas a creusé en moi la folie de notre orgueil quand on est sûr de sa position religieuse, ethnique, ou sociale. L’Humanité est appelée à vivre ensemble. J’attends du monde des croyants qu’il regarde vers la vérité de vouloir la vie de l’autre, quel qu’il soit. Si je repars joyeuse c’est que j’ai réalisé mon impuissance ; cette impuissance accueillie nous rend imaginatifs. Nous faisons un voyage éprouvant pour dire à nos frères de là-bas : ce que vous vivez ne nous laisse pas indifférents". Philippe CLANCHE ajoute : "J’étais parti avec mes idées, je suis revenu avec un autre regard". Tous deux accompagneront à nouveau le prochain voyage. Un pèlerin parle de la réalité économique de la Palestine : "une grande pauvreté. Ce petit pays grand comme deux départements français est agricole, culture tournée vers la mer et irriguée par le Jourdain.

JPEG - 16.6 ko
Un char en Palestine
Les chars font de nouvelles
victimes chaque jour

Pas de travail. Les entreprises sont condamnées. Certains Palestiniens vivent avec seulement 2 euros par personne et par jour. En Israël la grande partie du budget est consacrée à l’armée... Ce peuple est divisé face à la paix par suite de l’action des fondamentalistes américains. Comment arriver à trouver l’entente ? Il faut aller là-bas pour les aider à se parler".

Ils sont nombreux dans la salle à intervenir pour demander qu’on agisse ici. Comment ? Dans les associations, interpeller le Parlement Européen, demander au gouvernement français de prendre des initiatives auprès des autres pays.

"La Bible, le Coran, le Livre sont pour la Paix : Interrogeons les différents représentants des communautés religieuses pour qu’ensemble ils agissent auprès des autorités politiques de France et de l’EUROPE", interpelle un participant.

Au mois d’Août dernier, le Maire de DOHA (district de Béthléem) était en France et a rencontré des organisateurs de cette soirée. Il a laissé un message à l’attention des participants et des nouveaux pèlerins : "Vous êtes des porteurs de paix. Transmettez le souhait du rapprochement entre les deux peuples israélien et palestinien... Nous attendons de vous le soutien pour la paix et la justice".

Une soirée riche où une forte solidarité se manifesta pour ne pas laisser ces deux peuples s’entre-déchirer et un souhait pour poursuivre localement le dialogue entre les diverses communautés pour qu’elles se connaissent davantage et continuent le dialogue pour la paix.






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP