Paroisse Saint Paul du Rhône
Paroisse Saint Paul du Rhône


Veillée Pascale et messe de Pâque
 

La Veillée Pascale : liturgie de la lumière

La veillée pascale ne peut commencer qu’après la tombée de la nuit. La célébration commence par la bénédiction du feu nouveau. Un grand feu est allumé si possible à l’extérieur de l’église, sinon à l’intérieur. Il rappelle que Dieu est feu d’amour et lumière. Le célébrant bénit le feu.

Le nouveau cierge pascal, qui symbolise le Christ ressuscité, est allumé avec une flamme provenant de ce feu. On commence la procession de la lumière qui pénètre dans l’église obscure et qui manifeste la sortie des ténèbres à la suite du Christ. A l’entré de l’église le diacre tient le cierge élevé et chante "lumière du Christ" et l’assemblé répond "Nous rendons grâce à Dieu et chante "Joyeuse lumière, splendeur éternelle du Père, saint et bienheureux Jésus-Christ". Au milieu de la nef, on renouvelle l’acclamation et la lumière est transmise aux cierges des fidèles. On est pris par ces centaines de bougies qui brillent dans la nuit. Après une troisième acclamation au pied de l’autel, le diacre chante " l’Exultet"

La veillée pascale : liturgie de la parole

Puis c’est une longue et très riche liturgie de la Parole qui évoque toute l’histoire du salut. Chaque texte met en évidence un aspect du mystère pascal, en le référant au baptême qui incorpore au Christ ressuscité. Le rituel propose sept lectures, mais il est possible de n’en faire que deux. Comme lectures, on choisi souvent le poème de la création ( Genèse 1,1 -2,2), l’épreuve d’Abraham (Genèse 22,1...18), la sortie d’Égypte, le passage de la mer rouge (Exode 14,15 - 15,1) , le don d’un esprit nouveau (Ezékiel 36,16-18). Au moment du Gloria solennel, on fait sonner joyeusement les cloches qui sont restées silencieuses depuis le Jeudi saint.

St Paul ( Rm 6/3-11) donne le sens du baptême qui nous fait participer à la mort et à la résurrection du Christ

L’évangile chanté, si cela est possible, marque le sommet de la liturgie de la parole. Il rapporte qu’au matin de Pâques, les femmes ont trouvé le tombeau vide et qu’un ange leur a annoncé la résurrection de Jésus. Le texte varie selon les trois années liturgiques (Année A Mt 28/1-10, Année B Mc 16/1-8, Année C Lc 24/1-12)

La veillée pascale : liturgie baptismale

On célèbre ensuite la liturgie baptismale, car la nuit de la Résurrection est, par excellence, la nuit de la naissance à la vie nouvelle dans le Christ.

Après avoir chanté la litanie des saints (qui remplace la prière universelle) et procédé à la bénédiction de l’eau baptismale, le célébrant baptise les catéchumènes, s’il y a lieu. Le baptême par immersion des petits enfants laisse une impression inoubliable. De toute façon, on fait la rénovation de la profession de foi baptismale et à l’aspersion des fidèles en mémoire de leur baptême.

Lorsque c’est l’évêque qui baptise des adultes, il leur donne normalement aussi la confirmation.

Enfin c’est la liturgie de l’eucharistie.

La messe du jour de Pâques

L’assemblé accueille beaucoup de chrétiens occasionnels qui viennent "faire leur Pâques" comme on disait autre fois.

L’eucharistie du jour de Pâques est célébrée dans la joie "Christ est ressuscité" . Elle poursuit la célébration de la nuit à la quelle elle fait référence. On fait souvent la procession d’entré avec le cierge pascal et la vasque d’eau bénite, on encense le cierge pascal et on asperge l’assemblé avec l’eau qui a été bénite à la veillée pascale. Au gloria, les cloches sonnent.

En première lecture (Ac 10/34...43), on entend Pierre annoncer la grande nouvelle : Jésus s’est manifesté à ses amis et il les a envoyés comme témoins. L’évangile (Jn 20/1-9) raconte que Marie madeleine, Pierre et Jean ont trouvé le tombeau vide au matin de Pâques.


Source : http://cybercure.cef.fr





  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP