Paroisse Saint Paul du Rhône
Paroisse Saint Paul du Rhône


le temps de la rentrée
 

Le 11 mai dernier, l’Eglise priait spécialement pour les vocations, en cette journée mondiale de prière à cette intention
particulière.

En tant que responsable des vocations pour le diocèse de Valence, et dans l’action de grâce pour ce jeune qui va rentrer cette année au séminaire pour notre diocèse (et peut-être un deuxième d’ailleurs), il m’a semblé bon de vous faire lire ou relire ce beau message du pape François. Par sa parole de feu et par ses exemples parlants, il touche les coeurs.

En ce temps de rentrée et de nouveauté, que cette année scolaire soit un temps de grâce pour notre paroisse et pour le diocèse, spécialement avec le synode.

Continuons à prier pour notre évêque, les prêtres, les diacres, les laïcs engagés dans des missions d’Eglise, et pour ceux qui se préparent à être les pasteurs, les serviteurs de l’Eglise.

Je cite le pape François : « Ce dimanche nous prions pour les pasteurs de l’Église, pour tous les évêques, y compris l’évêque
de Rome, pour tous les prêtres, pour tout le monde ! En particulier, nous prions pour les nouveaux prêtres (…) ! Que le Seigneur
nous aide à être des pasteurs fidèles au Maître et des guides sages et éclairés du peuple de Dieu qui nous est confié. À vous aussi, s’il vous plaît, je demande de nous aider : aidez-nous à être de bons pasteurs. J’ai lu une fois une chose merveilleuse sur la façon dont le peuple de Dieu doit aider les évêques et les prêtres à être de bons pasteurs. C’est un texte de saint Césaire d’Arles, un Père des premiers siècles de l’Église. Il expliquait comment le peuple de Dieu devait aider le berger et donnait cet exemple : lorsque le veau a faim, il va vers sa mère, la vache, pour obtenir du lait. La vache, cependant, ne le lui donne pas tout de suite : elle semble se retenir. Et que fait le veau ? Il frappe du museau le pis de la vache afin que vienne le lait. Quelle belle image ! « Ainsi devez-vous faire avec vos pasteurs, écrit le saint : vous devez toujours frapper à leur porte, à la porte de leur coeur, afin qu’ils vous donnent le lait de la doctrine, de la grâce et de la route à suivre. » Et je vous demande, s’il vous plaît, d’importuner vos pasteurs, tous vos pasteurs, de nous déranger afin que nous puissions vous donner le lait de la grâce, de la doctrine et de la route à suivre. Dérangez-nous ! Pensez à cette belle image du veau qui importune sa mère
pour qu’elle lui donne à manger.
 »
(Pape François, 11 mai 2014)

Père Benoît Pouzin






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP